Petit théâtre de nous et d’ici

Second opus de la Trilogie Balnéolaise de Muriel Roland
samedi 3 juillet 2010
popularité : 44%

Déconstruction de la Novlangue urbanistique, Petit théâtre chanté de Nous et d’Ici interroge le sens artistique et social des pratiques théâtrales de proximité, avec des « non professionnels.

Mise en scène : Muriel Roland (assistée de Marie-Hélène Benmaza, pour le groupe d’alphabétisation) ;

Création musicale/piano : Anita Vallejo ;

Auteurs-acteurs amateur : Diamilatou Balde, Conceiçao Duarte, Maria Fernandes, Natalia Nacimiento, Florence N’Decky, Sylviane Nirennold, Filomena Petit, Claudette Rusterholtz Diémé…et d’autres… ;

Acteurs professionnels : distribution en cours. ;

Production : Sourous Compagnie ;

Soutien : DRAC Ile-de-France « Dynamique Espoir Banlieue 2010 »/ CUCS / CSC J. Prévert Bagneux.

Après Aphasia, 1er volet de la Trilogie Balnéolaise, écrit en 2009, en pleine rénovation urbaine du quartier des Tertres, qui opérait une joyeuse déconstruction de la Novlangue urbanistique, Petit théâtre chanté de Nous et d’Ici interroge le sens artistique et social des pratiques théâtrales de proximité, avec des « non professionnels.

Le matériau premier est l’une des expériences d’où surgit cette interrogation , c’est-à-dire le spectacle réalisé en 2010 avec un groupe de femmes en alphabétisation, qui raconte en chansons comment, se nouant les unes aux autres, les petites histoires du vécu se nouent dans l’étoffe de la Grande Histoire.

Le matériau second, intimement mêlé au premier, est le journal tenu lors de la création sus-citée, le tout tchatché, slamé, chanté… par des acteurs fort concernés par le sujet… Plus, bien sûr, des surprises sur le chantier…

« Le Théâtre, c’est comme la prière. C’est comme ti chasses li démon ».


- Natalia Nacimiento

« Le couteau, c’est tous les mots que j’ai pas dit. Quand on dit pas les mots, il reste le silence et l’oubli. Quand ça devient des mots, ça peut se penser. Sinon, ça reste des couteaux »


- Sylviane Nirennold

« S’en sortir », ils n’ont que ce mot-là à la bouche. Ceux qui réussissent, c’est forcément qu’ils sont ailleurs, là où ce serait mieux. Mais c’est nulle part qu’ils sont, en vrai. Déracinés. Entre les murs de la prison dorée des privilèges de ceux qui « s’en sont sortis »… d’Ici. Bien à l’abri de la galère, mais de la vie aussi. Moi, c’est ici que je veux faire du théâtre, avec vous qui êtes Ici, et qu’on bidouille comme ça un Ici habitable. Qu’on se bricole un NOUS, quoi, dans notre petit théâtre d’Ici. Ce NOUS-Ici,, c’est l’humus d’un songe vraiment commun. HUMUS, humain, c’est ça la racine de l’Ici.


- Muriel Roland


Annonces

Le Château des Clandestins au théâtre EL DUENDE

TROIS REPRÉSENTATIONS EXCEPTIONNELLES SERONT DONNÉES LES 8-14 ET 15 FÉVRIER AU THÉÂTRE "EL DUENDE" A IVRY.

"Le Château des Clandestins" est un théâtre fou, brutal, joyeusement provocateur… (Télérama)

"Malavia livre dans cette pièce une très belle performance de comédien" (Les trois coups)

"Le choix de mise en scène apporte certes une part de dérision, mais donne étrangement plus de force et de dynamisme à une interprétation à la fois rythmée, drôle et touchante" (L’Intermède)

Métro Mairie d’Ivry (ligne 7)

Réservation 01 46 71 52 29
site du théâtre


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur