TOUT FOUTRE EN L’AIR

Texte et mise en scène : Filip Forgeau
samedi 3 juillet 2010
popularité : 44%

Nous avions été très émus l’an dernier par la lecture publique qui avait été donnée de la pièce Désaffecté (J’attends que tu reviennes) que Filip Forgeau avait écrit sur notre quartier en rénovation, alors que nous l’avions invité en « résidence » dans un appartement vidé de la Barre des Tertres avant sa démolition. C’est féroce, mais toujours aussi puissant dans son écriture, qu’il nous revient à Bagneux avec Tout foutre en l’air !…

Texte et mise en scène : Filip Forgeau,

Avec : Laurianne Baudouin, Jérémy Colas, Paul Éguisier,
Filip Forgeau, Soizic Gourvil, Hervé Herpe, Yves-Robert Viala ;

Lumières : Claude Fontaine ;

Son : Fabrice Chaumeil ;

Vidéo : Paul Eguisier ;

Coproduction : Compagnie du Désordre, La Fabrique/Scène conventionnée de Guéret, Théâtre du Cloître/scène conventionnée de Bellac,

En coréalisation avec : Théâtre du Pavé/Toulouse, Cie BDP/Toulouse, Le Tracteur/Cintegabelle,

Avec le soutien de : Ministère de la Culture (DRAC Limousin) et du Conseil Régional du Limousin ;

La Compagnie du Désordre est conventionnée par le Ministère de la Culture (DRAC Limousin).

Quand Berlusconi dit qu’il va prendre à bras le corps le dossier des ordures, Filip Forgeau s’interroge :
Métaphore ou contrepèterie ?
Une farce politique qui nous parle du cynisme et de l’arrogance des nouveaux maîtres du monde.
Mais aussi du rêve intact de ceux qui se battront toujours pour sauvegarder les libertés.
Le nouveau spectacle de Filip Forgeau est un pamphlet énergisant contre les dérives de nos dirigeants
et les abus de notre société.

« Tout foutre en l’air parle d’aujourd’hui et d’hier. De la France et de l’Italie. De la montée, du retour du fascisme. De Vichy et d’aujourd’hui. De Mussolini et de Berlusconi, et d’autres qui finissent souvent en " i "… Des puissants et des misérables. Du pouvoir de l’argent et des nouveaux maîtres du monde… De leur cynisme et de leur arrogance… De la résistance à leur opposer. De ceux qui veulent rester debout. De l’organisation de leur révolte. De leur rêve d’un autre monde possible, berceau de toute révolution. De ceux qui se battront toujours pour mettre au monde leur rêve et sauvegarder les libertés… De ces nouveaux Spartacus ».


Filip Forgeau

La Compagnie du Désordre, résolument tournée vers le théâtre de création depuis 1987, année où elle a été fondée, a monté des auteurs du répertoire, comme des auteurs vivants, dont : Filip Forgeau, Koffi Kwahulé, Eugène Durif, Xavier Durringer, Jean-Paul Chavent, Christian Rullier… Installée en région Limousin, elle se donne plusieurs missions : poursuivre son activité de création et de recherche théâtrale ; poursuivre et approfondir son champ « d’action culturelle » développé depuis de nombreuses années sur les trois départements de la région Limousin sous forme d’ateliers d’écriture, de pratique théâtrale et de stages pour tous les publics (scolaire, universitaire, carcéral, amateur, public des quartiers, à l’hôpital…) ; continuer à être un pont entre tous les « acteurs culturels » (auteurs, metteurs en scène, acteurs, lieux de diffusion…) de la région Limousin et les publics. Elle aide également à la diffusion des écritures contemporaines d’auteurs vivants, à travers la pérennité de la manifestation itinérante, littéraire et théâtrale « Les auteurs vivants ne sont pas tous morts », conçue par Filip Forgeau en 2002.

Filip FORGEAU est un auteur, metteur en scène prolixe dans l’univers du théâtre. Il est également réalisateur, fondateur de la Cie du Désordre et de la manifestation « Les auteurs vivants ne sont pas tous morts » et directeur artistique de La Fabrique/saison culturelle de la ville de Guéret.


Annonces

Le Château des Clandestins au théâtre EL DUENDE

TROIS REPRÉSENTATIONS EXCEPTIONNELLES SERONT DONNÉES LES 8-14 ET 15 FÉVRIER AU THÉÂTRE "EL DUENDE" A IVRY.

"Le Château des Clandestins" est un théâtre fou, brutal, joyeusement provocateur… (Télérama)

"Malavia livre dans cette pièce une très belle performance de comédien" (Les trois coups)

"Le choix de mise en scène apporte certes une part de dérision, mais donne étrangement plus de force et de dynamisme à une interprétation à la fois rythmée, drôle et touchante" (L’Intermède)

Métro Mairie d’Ivry (ligne 7)

Réservation 01 46 71 52 29
site du théâtre


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur